Choisir votre vélo électrique : 4 erreurs à éviter absolument

Le vélo à assistance électrique devient aujourd’hui de plus en plus populaire. En 2018, près de 338 000 vélos électriques ont été vendus en France. Cet engin attire l’attention, car il permet de réaliser certaines manœuvres qu’on ne saurait faire avec un vélo classique.

Afin de profiter à long terme de votre vélo électrique, il est primordial de bien le choisir. Dans ce cas, il existe certains pièges que vous devez à tout prix éviter lors de votre achat. 

Acquérir un vélo électrique avec une batterie de mauvaise qualité

La qualité de la batterie est un aspect très important pour l’achat d’un vélo électrique. Une bonne batterie est synonyme d’une autonomie plus élevée. L’avantage est que vous pourrez parcourir de longues distances sans risquer une panne due à une batterie qui se décharge trop vite.

Vous devez alors privilégier un vélo doté d’une batterie qui stocke une quantité importante d’énergie. Ce choix est aussi l’idéal si vous vous rendez souvent dans des endroits dépourvus de points de charge. Pour un VTTAE, la capacité de la batterie doit être importante car vous allez gravir des dénivelés importants. Vous pouvez trouver des VTT électriques avec une batterie de qualité sur le site Volto-Velo.com.

Choisir un vélo d’une puissance faible

Pour faire un choix optimal, il est également nécessaire de vérifier la puissance de votre vélo électrique. Un engin électrique avec un moteur de 250 W de puissance est recommandé. En effet, plus la puissance est élevée, plus vous aurez de facilité à gravir des pentes. Par ailleurs, vous bénéficierez aussi d’une vitesse confortable sur des terrains plats. Toutefois, si vous comptez faire de courts trajets ou de petites promenades, une puissance de 180W pourrait faire l’affaire.

Opter pour un mauvais système de freinage

Puisque vous êtes supposé rouler à près de 25 km/h, un bon système de freinage est indispensable. Parmi les types de freins qui peuvent équiper un vélo à assistance électrique, on peut citer :

  • Freins V-Brake (légers, mais moyennement puissants avec une performance moins satisfaisante sur une chaussée détrempée);
  • Freins à disque (à câble ou hydraulique).

Comment faire votre choix ? Choisissez des freins avec un aspect massif (ce sont les plus fiables qui sont conçus ainsi pour protéger les mécanismes internes). De plus, les freins hydrauliques offrent de meilleures performances que les freins à patin mécaniques ou à disques.

Choisir la mauvaise technologie d’assistance au pédalage

L’assistance électrique est ce qu’on aime le plus sur un vélo électrique. Mais, il est préférable d’opter pour un vélo avec une assistance progressive ou proportionnelle à l’effort fourni au pédalage. Plus réactive que l’assistance électrique directe, ce type d’assistance est l’idéal pour s’offrir un confort optimal durant le pilotage.

En définitive, conduire un vélo électrique peut être intéressant et surtout innovant. Par contre, n’oubliez pas les pièges ci-dessus pour bien jouir de votre VAE une fois l’achat réalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *