La cigarette électronique, toujours en vogue ?

Avec le coronavirus, la cigarette offre un répit aux personnes qui portent le masque. En effet, avec la conjoncture actuelle, fumer est l’une des exceptions permettant de ne pas porter le masque (même si c’est pour quelques minutes). Et la cigarette électronique est également concernée !

L’ascension de la cigarette électronique : les raisons son succès

Cela fait maintenant quelques années que la cigarette électronique connaît un fort succès. En effet, depuis sa mise sur le marché, de nombreuses personnes ont délaissé la « clope » au profit de son alternative électronique.

Les raisons pour passer du tabac à la version vapeur sont nombreuses. La première raison est d’aider les fumeurs à arrêter la cigarette classique. Au-delà de la nicotine, le geste est également un moment de la journée associé à la détente, aux conversations entre amis ou collègues, éventuellement à la fête, etc. L’habitude est donc également un élément de forte addiction.

Le deuxième point des vapoteuses, c’est qu’elles permettent de pouvoir moduler la quantité de nicotine. Quand vous passez d’un paquet à un cigarette électronique, vous pouvez donc prendre le niveau de nicotine adapté. Si vous changez de support dans une optique d’arrêter complétement à terme, vous pouvez donc diminuer les doses au fur et à mesure des semaines ou des mois.

Son achat peut se faire en points de vente physique ou en ligne, comme sur le site Le Petit Vapoteur par exemple.

Rappel sur son utilisation

Cependant, avec la cigarette électronique, l’habitude est différente : on va avoir tendance à fumer davantage en termes de fréquence, mais moins longtemps, donc avec moins de bouffées. Au niveau de la quantité de nicotine absorbée, ce n’est donc pas sûr qu’elle soit moindre !

Enfin, pour rappel, même si l’utilisation d’une vapoteuse est plus souple car elle rejette de la vapeur d’eau et non de la fumée, des débats ont lieu sur le fumage passif à côté des vapoteurs. Enfin, nous vous rappelons qu’il est interdit de vapoter sur son lieu de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *